Vous êtes dans : Accueil > Accéder au port > Découvrir le port de plaisance > Statut et gestion du port de plaisance

Statut et gestion du port de plaisance

La commune de Loctudy est concessionnaire du port de plaisance qui est géré dans le cadre juridique d'un SPIC ( Service Public Industriel et Commercial ).

Cette gestion fait l'objet d'un budget annexe au budget municipal qui est présenté et voté chaque année au conseil municipal. Le budget de fonctionnement du port de plaisance est de l'ordre de 1 million d'euros. Les éléments de ce budget peuvent être consultés sur le site web de la commune à Mairie/budgets et comptes administratifs. Les deux dossiers en instance pour le port de plaisance sont : le rétablissement des niveaux ( désenvasement), dossier sur lequel une décision d'ouverture de la procédure d'enquête d'utilité publique est attendue au premier trimestre 2009, après de longues années de débats sur le sort des boues de draguage; le second dossier est celui de l'extension de la capacité d'accueil pour faire face à l'importance de la demande non-satisfaite.

Avant leur passage au Conseil Municipal, les dossiers du port de plaisance sont examinée par la commission "Ports et littoral", dont vous pouvez trouver la composition sur le site web municipal à la rubrique Mairie/conseil municipal.

La participation des plaisanciers à la gestion des ports est organisée au sein du conseil portuaire.

Dans chaque port, existe un conseil portuaire présidé en principe par le Maire et représentant l'ensemble des usagers. Il est consulté sur les sujets intéressant la vie du port (travaux, budget, droits de port exploitation, etc.). Les plaisanciers sont représentés proportionnellement à l'importance de l'activité plaisance au sein du port et forment au sein du conseil le Comité Local des Usagers Permanents des Installations Portuaires de Plaisance (C.L.U.P.I.P.P.).

La représentation des usagers plaisanciers dans les ports de plaisance est organisée par les dispositions réglementaires du code des ports maritimes.

Chaque contractant ou titulaire d'un titre de location, qu'il s'agisse d'une personne physique individuelle ou d'une personne morale, a donc vocation à être membre du C.L.U.P. et dispose à ce titre d'une voix et une seule, notamment lors de la désignation des trois membres du conseil portuaire représentant les navigateurs de plaisance.