Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Anciennes actualités > Le mythe des navires de plaisance « ventouses »

Le mythe des navires de plaisance « ventouses »






Le démantèlement des navires de plaisance a fait l’objet de nombreux débats au cours de la dernière décennie. Ces échanges ont fait ressortir un certain nombre de lieux communs, qui se révèlent parfois des contre-vérités, qu’il convient de confronter à la réalité des faits.

L’idée est très répandue, selon laquelle nos ports sont remplis de navires abandonnés, qui sont la cause des temps d’attente auxquels les plaisanciers en recherche de places de port sont confrontés. Il est vrai que le taux d’utilisation des navires de plaisance est en moyenne très bas, quelques jours par an, mais la grande majorité des navires ont un propriétaire identifié qui paie sa place. Le nombre de navires ventouses, quant à lui, est estimé à 1 700 navires, pour 170 000 anneaux et 60 000 mouillages…

En conclusion, si les navires ventouses peuvent être une vraie source de soucis pour les gestionnaires de port, leur élimination ne résoudra pas la question du manque de places dans les ports et n’aura pas d’impact sur la vente de navires.

Ces lignes sont extraites du rapport provisoire de la Commission parlementaire sur le démantèlement des navires.

Source de l'information : « Escales Maritimes »