Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Anciennes actualités > Modification de parcours pour la Transat B to B

Modification de parcours pour la Transat B to B






La flotte de la Transat B to B a géré le passage de front dans la nuit et progresse maintenant dans du vent de Nord Ouest. François Gabart est toujours en tête suivi par Banque Populaire. PRB est 3ème au classement de 12h00 (HF) à 90,1 milles de Macif. Virbac Paprec 3 rencontre des problèmes avec un gennaker bloqué en tête de mât. Il a mis cap au Sud Est pour trouver des vents plus calmes qui lui permettront de faire le nécessaire pour pouvoir affaler sa voile. Ce problème a fait perdre pas mal de terrain à Jean-Pierre Dick qui pointe à la 7ème place à plus de 198 milles du leader.

Le 13.12.2011

Pour les autres, le rythme reste soutenu. Les deux bateaux de tête ne mollissent pas et continuent d’afficher des vitesses moyennes élevées : 18,7 nœuds pour Macif, 17,7 nœuds pour Banque Populaire. Vincent lui a préféré lever un peu le pied ces dernières heures en raison d’une mer formée. Il affichait 15,3 nœuds de moyenne au classement de 12h00 (HF). « J’ai hésité à mettre de la toile, j’aurais pu aller un peu plus vite mais je fais attention à préserver le bateau » raconte Vincent en début d’après-midi. Ne pas casser est l’obsession des solitaires d’autant que les conditions météos annoncées pour les jours à venir risquent de mettre à mal les coureurs comme les bateaux. Les prévisions ont d’ailleurs contraint la direction de course à modifier le parcours. Afin d’éviter les effets d’une dépression très creuse à l’arrivée dans le Golfe de Gascogne (vent très défavorable et mer grosse), les monocoques vont en effet devoir traverser une porte virtuelle matérialisée par deux way points : 20° Ouest / 42° Nord et 16° Ouest / 42 ° Nord. Située à l’ouest de l’Espagne, à 300 milles de Vigo, elle va contraindre la flotte à contourner par le Sud la zone de vent fort. Pour passer cette porte, PRB et ses adversaires vont devoir tirer des bords au portant dans un vent oscillant entre 25 et 35 nœuds. Dans 48 heures, une fois la porte franchie, les 60’ retrouveront rapidement un vent soutenu, probablement une quarantaine de nœuds avec des rafales à 60 nœuds. Cette modification rallonge le parcours d’une centaine de milles en théorie, forcément un peu plus dans la pratique puisque la route vers la porte ne sera pas directe. Cela devrait permettre aux monocoques d’affronter moins de vent que sur le parcours initial et surtout d’avoir une mer plus favorable. Vincent estime à environ 250 milles ce « détour pour la bonne cause » ce qui fait reculer l’ETA des monocoques d’environ 24 heures. Le premier devrait ainsi arriver à Lorient samedi.


Interview de Vincent en début d’après midi :

« Je n’ai pas été très très rapide ces dernières heures. Mais vraiment, la mer n’était pas bonne. On aura 35 nœuds jusqu’à la porte que l’on va passer en vent arrière et après, on repartira dans la baston jusqu’à Lorient. Il y a 40 nœuds de prévus sur les fichiers avec des rafales à 60 ! Cette nuit, le passage de front s’est bien passé. J’ai empanné dans une molle à 25 nœuds puis j’ai eu juste le temps de tout remettre en place avant que ça ne reparte assez vite. »


Classement à 11h30 à Paris :

1 – François Gabart / MACIF

2 – Armel Le Cléac’h / BANQUE POPULAIRE

3 – Vincent Riou / PRB

4 – Alex Thomson / HUGO BOSS

5 – Mike Golding / GAMESA

6 – Marc Guillemot / SAFRAN

7 – Jean-Pierre Dick / VIRBAC-PAPREC 3

8 – Louis Burton / BUREAU VALLEE

Suivre la Transat BtoB