Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Anciennes actualités > Transat Jacques Vabre : c'est parti !

Transat Jacques Vabre : c'est parti !

Après 74 heures d'attente au Havre pour cause de météo hostile, les 35 concurrents de la 10e Transat (en double) Jacques Vabre ont mis le cap mercredi sur le Costa Rica.

Sous un ciel nuageux, propulsés par un vent de sud-est de 20 à 25 nœuds, les bateaux -des monocoques (16 Class 40 de 12,18 mètres, 13 Imoca de 18,28 mètres) et des trimarans (6 Multi 50 de 15,24 mètres)- sont partis au portant à 15h00 précises vers la bouée Général Metzinger située à 4 milles de ligne de départ.

En Imoca, le duo Kito de pavant / Yann Régniau (Groupe Bel) a pris le meilleur départ, devant Vincent Riou / Hughes Destremau (PRB) et Marc Guillemot / Yann Eliès (Safran). En Multi 50, Erwan Le Roux / Didier Le Vourch (Fenêtre Cardinal) ont été les plus prompts, comme Yannick Bestaven / Eric Drouglazet (Aquarelle.com) en CLass 40.

Suivre la course en direct.

Voir le Site de la Transat.

A 15h02, PRB a franchi la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre

Sous grand-voile arrisée et gennaker, Vincent et Hugues se sont élancés dans 20-25 nœuds de Sud Est. Un départ rapide comme prévu. PRB a été parmi les premiers bateaux à franchir la ligne et passe la bouée Général Metzinger en 2ème position derrière Virbac Paprec.

Certains IMOCA avaient choisi de partir sous solent comme Cheminées Poujoulat, d'autres n'ont pu envoyer leur gennaker comme Banque Populaire et ont été contraints de porter moins de toile. Dès les premières heures de course, le duo de PRB, qui compte parmi les favoris, s'attend à vivre une régate intense dans des conditions météo relevées. Les premiers milles disputés par PRB au large du Havre témoignaient en tout cas de l'extrême détermination qui anime Vincent et Hughes : .

Première nuit de course difficile

Les concurrents sont désormais partis pour un grand "tout droit" en Manche, sur un bord (bâbord amure, le vent venant de la gauche) à grande vitesse. Dans la soirée, à la pointe du Cotentin, les conditions vont se durcir avec le passage d'un front générant des rafales de 35 à 40 nœuds, beaucoup de pluie et une forte mer de face.