Vous êtes dans : Accueil > Actualités > En 2050, les océans abriteront plus de plastiques que de poissons !

En 2050, les océans abriteront plus de plastiques que de poissons !

Le Forum de Davos, forum économique mondial, c'est déroulé du 20 au 23 janvier 2016. L'occasion pour la navigatrice Ellen MacArthur de tirer la sonnette d'alarme sur l'avenir des océans : En 2050, les océans abriteront plus de plastique que de poissons !

Ce rapport "La Nouvelle Économie du Plastique" est le résultat d'un effort de trois ans dirigé par la Fondation Ellen MacArthur, en partenariat avec le Forum économique mondial et soutenu par McKinsey & Company. Il a été publié  par le Forum Economique de Davos.
L'utilisation du plastique est un matériau omniprésent dans l'économie moderne. Leur utilisation a décuplé ces 50 dernières années et devrait encore doubler ces 20 dernières années. 32 % des emballages plastiques échappent au système de collecte, génèrent des coûts économiques importants et réduisent la productivité des systèmes naturels vitaux comme l'océan.
Les matières et emballages plastiques sont une partie intégrante et importante de l'économie mondiale. La production de plastique a bondi au cours des 50 dernières années, passant de 15 millions de tonnes en 1964 à 311 millions de tonnes en 2014, et devrait encore doubler au cours des 20 prochaines années. Plus de 40 ans après le lancement du premier symbole universel de recyclage, seulement 14 % des emballages en plastique sont collectés pour le recyclage.

Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastiques fuitent dans l'océan - ce qui équivaut à vider le contenu d'un camion d'ordures dans l'océan chaque minute. Si l'on ne fait rien, cela devrait augmenter à deux par minute en 2030 et quatre par minute en 2050. Et les emballages plastiques représentent la plus grande part de cette fuite. Aujourd'hui, selon les estimations disponibles, on trouve plus de 150 millions de tonnes de plastique dans l'océan. En 2025, l'océan devrait contenir 1 tonne de plastique pour 3 tonnes de poissons et plus de plastiques que de poissons en 2050 (en poids).
Le système actuel de production, utilisation, et abandon des plastiques a des effets négatifs importants : de 80 à 120 milliards de dollars d'emballages plastiques sont perdus chaque année.
Il est donc important de refondre totalement les emballages et les plastiques plus globalement. Il faut également trouver une alternative au pétrole comme matériau de base pour leur production, car dans l'état actuel, la filière consommera 20 % de la production pétrolière en 2050.
La navigatrice propose de mettre en place une économie circulaire, en réutilisant les matériaux et en revoyant sa méthode de recyclage.

Réduire ou interdire l'utilisation des sacs plastiques.
En France, les sacs plastiques à usage unique devraient être interdits à partir de mars. Au Royaume-Uni, les sacs plastiques sont payants. Le but est de réduire de 80 % le nombre de sacs distribués, au nombre de 7,6 milliards actuellement, soit 140 sacs par personne et par an. Quant à Montréal, l'usage des sacs plastiques non biodégradable sera interdit à compter de 2018.

source bateaux.com