Vous êtes dans : Accueil > Naviguer > La règlementation > Règles spécifiques scooters des mers

Règles spécifiques scooters des mers

La pratique du scooter des mers s'est développée sur notre littoral. Pour instaurer la cohabitation la plus sereine avec les autres usagers (pêcheurs, plaisanciers, baigneurs, riverains), et assurer la sécurité des pratiquants, une règlementation spécifique s'applique à cette nouvelle catégorie "d'engins de mer".

Ils sont par ailleurs soumis à des règles locales plus contraignantes de navigation (chenal). Il faut noter que les nouvelles générations de scooter des mers produisent moins de nuisances sonores, notamment. Les professionnels ( loueurs) ont également accompli de réels efforts pour encadrer et discipliner cette nouvelle activité nautique. C'est certainement la condition d'une acceptation durable par les autres usagers.

Définition

Engin dont la longueur de coque est inférieure à 4 mètres, équipé d'un moteur à combustion interne qui entraîne une turbine, constituant sa principale source de propulsion, et conçu pour être manoeuvré par une ou plusieurs personnes assises, debout, ou agenouillées sur la coque.

Limite à la navigation

Les véhicules nautiques à moteur effectuent des navigations diurnes et à une distance d'un abri ( au sens de la règlementation) n'excédant pas 2 milles.

Conditions de navigation

Détenir le permis de conduire requis voir fiche d'information "permis plaisance".Dans le cas d'une location, il faut souscrire une déclaration écrite préalable.
 Toutefois, il existe une procédure d'initiation et de découverte, sous la responsabilité d'un moniteur diplômé, pour les non-titulaires d'un permis.

Equipement

Dans la zone des 300 mètres, la vitesse est limitée à 5 noeuds et il existe des règles locales de navigation qu'il convient de respecter. Il faut utiliser les chenaux obligatoires lorsqu'ils existent.

Respectez les autres usagers et notamment les baigneurs. Pensez qu'ils peuvent être gênés par vos évolutions ou par le bruit qui en résulte. Soyez vigilants. Ne jamais conduire sous l'emprise de l'alcool.

Règles techniques

Le numéro d'immatriculation doit être apposé d'une manière visible sur la coque, les caractères de ce numéro doivent avoir une hauteur minimale de 30 millimètres ;

Les véhicules nautiques à moteur mis sur le marché à partir du 01/01/2006 devront porter le marquage "CE", et être accompagnés d'une déclaration écrite de conformité.
 Les hélices non entièrement carénées sont proscrites ainsi que les turbines non équipées d'une grille de protection.Le niveau sonore ne doit pas dépasser 80 décibels A à 0,75 mètres.

Source : Ministère de l'écologie, de l'énergie et du développement durable et de l'aménagement du territoire.